Conie SENAC Ecrivez-moi Rejoingnez-moi sur facebook
Recto Verso Libres Carré de Paons à Maurice Intrusion Gorgone Paroles de Watts Les Larmes de Palmyre Saison in fine De Ping et de Pong Confettis de l'âme Route seventies Des uns contre les Autres

Hommage
          
Vous êtes si intimidante que l'on n'ose vous appeler Simone.
Tout a été écrit sur vous ; votre histoire de vie, votre parcours, votre oeuvre,
Qu'il faut se poser là.

Je vois vos yeux à la tribune.
De cette couleur de ciel lavé d'orage, doux et forts à la fois,
Fragiles et puissants ;
Peut-on avoir des yeux paisibles après l'enfer ?

C'est cela votre force, changer le plomb en or,
Forcer la pénombre, et créer la lumière.
On se prend à croire que tout est possible
Et à penser que ce sera.

Puissiez-vous, Madame, de temps à autre, vous retourner
Et promener votre regard tranquille et vos colères légendaires
Sur nos petites choses.

Posté le 14 août 2017



photo
             A tire d'Elle
photo Atelier

© 2015 : Pierre SENAC | Tous droits réservés à l'auteur... | Mentions légales